PLEDRAN-POVIGLIO vu par Jean Pierre

Publié le 26 Août 2011

 

PLEDRAN - POVIGLIO  vu de l'intérieur


Magnifique challenge réussi grâce à un esprit de groupe de la première à la dernière minute.
Mais il est important de commencer par le début, c'est à dire l'idée de la mise en place et la concrétisation ; et là permettez moi de dire MERCI Michel GUILLET.
Quel travail ! Tout a été parfaitement étudié ; les contacts avec nos amis Italiens, les itinéraires, les repas, les hôtels, CHAPEAU Michel, pas de lacune. Ce travail a permis au groupe de vivre dix jours inoubliables, une connivence toujours plus forte, du rire, des moments très forts comme ceux de la première étape où des amis nous ont accompagné jusqu'à Saint Vran.
Des anecdotes journalières où l'expérience des uns s'est alliée avec l'inexpérience des autres. L'entraide était de mise. Que les journées passaient vite !!! Gérard s'est régalé, en bon descendeur, Christophe nous a avalé les Aravis, les Saisies, le Cormet de Roselend, le Petit st Bernard et les tartines de houblon à vitesse grand V, Michel ("le doyen" de l'équipe) s'est amusé à titiller les jeunes, Patrice fermait régulièrement la marche. Les consignes étaient sûrement données !!!!!!!!! .......
Et que dire de notre GAZELLE. Annick l'inépuisable, toujours élégante dans la roue du régulateur, Michel.
Oui les amis vous m'avez fait passer des moments formidables. J'ai eu de la chance d'en profiter. A ceux qui se posaient des questions, partir ou pas, ne réfléchissez plus, sautez sur la première occasion qui va désormais se présenter.
Pour ceux qui doutaient des capacités des uns ou des autres, l'expression dit "vouloir c'est pouvoir".
Il existe des personnes de l'ombre que l'on oublie assez facilement ; mais alors Dominique NIVET, pas question. Grâce à lui, nous n'avons même pas perdu un gramme. Repas équilibrés et variés, boissons fraîches à volonté, senteur houblon midi et soir ; Le "papa poule" de l'équipe.
Je finirai par remercier les personnes qui m'ont encouragé, aidé dans ma préparation, soutenu dans l'action, je n'oublie pas non plus mon fan Club de Launay-Prével présidé par Bernard. A tous un grand merci.
Un seul regret quand même : je m'étais promis d'apprendre le breton à M MELSCOET. Ce fut un échec, un seul mot en dix jours, YA, ya


Christiane & Jean-Pierre TILLY

Rédigé par cspledran

Publié dans #NOS RANDONNEES

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article